Les Rita Mitsouko Un vent de révolte sur la scène rock

Catherine Ringer (18 octobre 1957) et Frédéric Chichin (1er juin 1954- 28 novembre 2007)


Un couple hors-norme

Rarement couple ne fut aussi uni, tant à la vie qu'à la scène. Depuis près d'un quart de siècle, Fred Chichin et Catherine Ringer, alias les Rita Mitsouko, promène un son rock déjanté et ludique sur toutes les scènes d'Europe. Découverts en 1985 grâce au tube Marcia Baïla, les deux complices ont depuis continué à nous faire danser et chanter avec une musique éclectique et un look digne des cartoons les plus loufoques. Colorés, métissés, nouveaux, uniques, hors-la-loi, les qualificatifs sont innombrables pour parler des Rita. Un duo de charme et de choc…..

Catherine Ringer

Personnage clé des Rita, la chanteuse Catherine Ringer séduit avant tout par son image sulfureuse : ancienne actrice de porno, artiste contestataire et contestée, au look provocateur, elle est avant tout une femme éprise de liberté. De son enfance, elle garde le goût prononcé pour l'indépendance. Elle naît à Suresnes le 18 octobre 1957 d'un père peintre, d'origine israelo-hongroise, déporté durant la guerre par les nazis, et d'une mère architecte. A treize ans, elle quitte ses parents et son frère pour vivre avec son amant. Mature et déterminée, la jeune Catherine passe ses années entre la Fac et le Théâtre, pour lequel elle a des dispositions. Un autre art, bien moins valorisant, l'attire cependant à l'aube de ses vingt ans. Elle tourne dans quelques films pornos que les éditeurs mercantiles s'empresseront de ressortir dès 1985 sous des titres évoquant le succès Marcia Baïla. Mais ce n'est qu'un apprentissage passager, une épreuve. Comme s'il fallait toucher à tout pour connaître la valeur de l'existence. Ainsi naît cette image de vulgarité, de déchéance, qui collera longtemps, à tort, à la peau du groupe. Car loin des feux de la rampe érotique, Catherine est avant tout une artiste complète, acharnée et volontaire, férue de danse, de chant et de littérature. C'est justement dans un théâtre que la jeune femme rencontre Frédéric Chichin, de trois ans son aîné. Ils ne se quitteront plus.

Frédéric Chichin

Né à Clichy, près de Paris, le 1er juin 1954, Fred Chichin aura une enfance similaire. De ses parents italiens et communistes militants, il apprend le même goût de la liberté et de l'indépendance, qu'il exprime dès son plus jeune âge par le biais de la création artistique. Cinéma, musique et théâtre le passionnent, et Fred fait son école dans les voyages et les groupes de rock éphémères. L'un d'eux, en pleine mouvance punk, le mènera même sur la scène du Gibus, célèbre boîte parisienne. Lorsqu'il rencontre Catherine, il en tombe rapidement amoureux. Le couple forme un premier projet professionnel en commun, celui d'accompagner la danseuse Marcia Moretto. Le décès tragique de cette dernière est à l'origine de l'immense succès du duo qui naît en novembre 1980.

Marcia Baïla

En duo improvisé, Fred et Catherine commence la tournée des boîtes de nuit branchées : le Rose Bonbon ou le Gibus. Leur répertoire se compose de plusieurs titres originaux, mais aussi des reprises de leurs idoles : Bowie ou le Velvet Underground de Lou Reed. Si le public " accroche " dès le début, c'est avant tout parce que les deux jeunes gens sont différents des groupes communément diffusés sur les ondes. Au rock jean-cuir-loubard, ils préfèrent les tenues fluorescentes et décalées (anorak ou bonnet) et une musique moins agressive (la France vit alors sa période hard-rock-punk : Téléphone, Starshooter ou Trust…). Les Rita traversent une longue période d'apprentissage, faite de répétitions, de tournées, de voyages, jusqu'à ce que leur nom apparaisse dans les colonnes du fameux magasine Rock & Folk en juillet 1981. Une récompense pour ce jeune duo. Un an après sort chez Virgin leur premier 45 tours Minuit dansant. Suivra Don't forget the nite, au succès confidentiel, puis le premier album des Rita, sobrement intitulé Rita Mitsouko. Extrait de cet opus, le titre Marcia Baïla, hommage à la danseuse argentine Marcia Moretto, est un tube extraordinaire. Dansant et original, musicalement riche et travaillé, ce titre n'est pas un succès éphémère : presque vingt ans après, il reste le morceau phare des Rita.

La gloire

Les fruits de cet immense succès ne se font pas attendre. Le duo est sollicité de toute part. Jean-Baptiste Mondino leur tire le portrait pour la pochette d'un 45 tours. Le Casino de Paris les accueille sur scène. Et surtout les médias trouvent le groupe à leur goût : jeunes, talentueux, déjantés, audacieux. Le couple passe sur toutes les ondes et le clip, réalisé par Philippe Gauthier et " habillé " par les couturiers Mugler et Jean-Paul Gautier, est un petit bijou. C'est enfin la gloire après cinq ans d'existence. Porté par leur titre phare, Rita Mitsouko s'exporte bien, du Japon aux Etats-Unis. Loin de décevoir, comme c'est parfois le cas après un immense succès, le deuxième album The No comprendo sort en 1986 et reçoit un accueil chaleureux, tant du public de plus en plus nombreux que de la profession. Trois titres de cette même année 1986 sont représentatifs de la popularité et du style des Rita : Les histoires d'A, C'est comme ça, et Qu'est-ce que t'es belle (en duo avec Marc Lavoine). Du rock déchaîné à la ballade amoureuse, en passant par la chanson à texte, tels sont les trois univers parallèles du duo.

Un groupe à part....
Pour la pochette de The No comprendo

Un style très coloré

Dès le troisième album Marc et Robert en 1988, et ce durant la majeure partie des années 1990, Rita Mitsouko ralentit son rythme de production. Attirés par tous les genres musicaux, par la recherche esthétique et le dépaysement, Fred et Catherine prennent le temps de faire des rencontres et de mélanger les styles. Entre Le petit train et le titre enregistré avec les Sparks Singing in the shower, il y a parfois tout un monde. Mais ce décalage fait aussi l'apanage des Rita. Surprendre et ne jamais être où on les attend. Plus réfléchi, plus mature, se consacrant aussi à l'éducation des deux filles qu'ils ont eues ensemble, le couple Ringer-Chichin confie aux meilleurs DJ du moment la reprise de quelques-uns de leur titres. Re sort en 1990, puis après trois ans de silence, les Rita ressurgissent avec Système D. Moins folklorique et surprenant, l'album n'en est pas moins un disque de grande qualité. Prêts à toutes les expériences, les Rita répondent présents lorsqu'il s'agit de remplir la Cité de la Musique à Paris avec de nombreux musiciens d'horizons très variés, ou d'enregistrer un album live acoustique en direct à la télévision française en novembre 1996. Jazz, rap, chanson française, rock, tous les styles cohabitent avec splendeur pour créer une musique unique et de renommée internationale. Rita Mitsouko est désormais un groupe reconnu, qui n'a plus rien à prouver et dont le rythme de production n'obéit plus qu'à deux impératifs : le plaisir et l'éclectisme.

La sagesse

Cool Frenesie, album sorti en janvier 2000, en est un bon exemple. Il est le fruit de plusieurs années de travail et le point de départ d'une autre tournée dans toute l'Europe. Les Rita semble enfin avoir toucher la sagesse. Un état de grâce qui ne gâche en rien le plaisir que l'on éprouve à les écouter, même après de longues années d'attente. Avant la sortie de leur nouvel album, La femme trombone, en septembre 2002 , l'on se repasse en boucle les titres qui ont bercés la fin du vingtième siècle : Marcia Baïla, C'est comme ça, Les histoires d'A, Jalousie, Andy,… sont autant de mini-révolutions dans le monde parfois bien sage de la chanson francophone. Les Rita Mitsouko ont définitivement acquis ce grain de folie et d'intelligence qui les rendent éternellement novateurs.

Mais le drame survient ce 28 novembre 2007. Alors que les Rita sont contraints d'annuler quelques dates de leur tournée, du fait d'un mauvais état de santé de Fred, la nouvelle tombe, tel un couperet. Chichin s'éteint le 28 novembre, d'un cancer foudroyant qui ne lui laisse aucune chance, le terrassant en moins de deux mois. Le monde de la chanson est en deuil et les fans bouleversés.

Copyright http://perso.wanadoo.fr/chanson_francaise juillet 2002-novembre 2007